Les politiques européennes en régions

Crédit photo : ©Nicolas Job

Des politiques européennes au service des territoires

Ces politiques européennes dédiées au développement des régions sont financées par les fonds européens structurels et d’investissement (FESI). Pour la Bretagne, cela représente presque un milliard d’euros pour 2014-2020. Pour la période 2021-2027, le montant sera au moins équivalent. Les fonds européens sont mis en œuvre dans le cadre d’un accord de partenariat national pluriannuel rédigé en concertation avec l’État et les Régions. Les fonds sont déployés à travers des programmes qui définissent la stratégie d’utilisation des crédits européens.

La politique de cohésion vise à réduire les inégalités entre les différents territoires de l’Union européenne. Mise en œuvre au niveau régional, elle soutient le développement durable, la compétitivité et l’attractivité des régions européennes. Pour la période 2014-2020, 491 millions d’euros ont été alloués à la Bretagne pour mettre en œuvre cette politique à travers : le Fonds européen de développement régional (FEDER) et le Fonds social européen (FSE), pour soutenir les projets menés au niveau local ou régional.

Accélérateur dans le développement de projets structurants dans tous les territoires, cette politique permet également aux Bretonnes et Bretons de mener des partenariats transnationaux dotés de financements très importants dans le cadre des programmes de coopération territoriale européenne (appelés aussi « Interreg »).

La politique agricole commune (PAC) a pour objectifs de soutenir les agriculteur·trice·s, d’améliorer la productivité agricole, d’assurer un niveau de vie équitable aux agriculteur·trice·s, des prix raisonnables aux consommateurs·trice·s. Elle a également des objectifs de respect de l’environnement, de sécurité sanitaire, de bien-être animal et de développement des territoires ruraux.

La PAC joue un rôle crucial dans l’évolution de l’agriculture européenne. Chaque année, elle apporte plus de 500 millions d’euros d’aides européennes à l’agriculture bretonne. Elle est financée par : le fonds européen pour le développement rural (FEADER), géré par la Région et l’État.

La politique commune de la pêche (PCP) vise à garantir la durabilité de la pêche et de l’aquaculture sur le plan environnemental, économique et social. Elle définit une série de règles destinées à gérer la flotte de pêche européenne, à préserver les stocks de poissons et la biodiversité marine. Ces règles permettent d’assurer un niveau de vie équitable aux pêcheuses et pêcheurs et de préserver la qualité des produits de la mer pour les consommateurs·trice·s.

La politique maritime intégrée (PMI) soutient le développement des régions maritimes françaises. La « PCP » et la « PMI » sont financées par le fonds européen pour les affaires maritimes, la pêche et l’aquaculture (FEAMP pour la période 2014-2020 et FEAMPA pour 2021-2027). Ce fonds est géré par l’État à hauteur de 588 millions d’euros pour la France (2014-2020). La Région est organisme intermédiaire : elle instruit, suit et valorise les projets menés dans le cadre des mesures régionalisées (à hauteur de 55 millions d’euros en Bretagne pour 2014-2020).